On ne compte plus le nombre de fois que l’on a entendu cette phrase ! Peut-être même vous reconnaissez vous dans ces paroles… On ne vous en veut pas ! 

« Oui mais je veux pas être trop carré »
« Je veux pas être trop musclée »
« Je veux rester femme »
« Je ne veux pas être trop développée comme lui là-bas (dixit-elle en pointant l’affiche d’un bodybuilder pr
o’) »

MindFit BXL a décidé de se pencher sur le sujet des femmes et de la musculation…Plus précisément sur le développement musculaire de celles-ci.

Il faut savoir que le développement musculaire va dépendre de plusieurs facteurs pour un individu :

Le sexe
– La génétique (morphologie)
– La pratique sportive 
– L’âge

« Bien, cela étant dit, nous on veut quand même savoir comment rester femme si on décide se lancer dans le domaine de la remise en forme. » Pas de panique ! On y vient !

Un homme n’est pas une femme et une femme n’est pas un homme !

Ça paraît incroyable à lire mais c’est pourtant la vérité ! (Ah bon !?). Partons d’un exemple relativement simple :
Un homme et une femme ont la même taille, la même pratique sportive (fitness/bodybuilding), la même expérience sportive (disons qu’ils pratiquent le fitness depuis 5 ans) et la même tranche d’âge. L’homme sera toujours (du moins dans la majorité des cas, sauf exception) plus musclé que sa partenaire d’entraînement

Pourquoi ?

Parce que certains facteurs rentrent en compte. Tels que :

– L’ossature et les articulations (plus fragiles chez une femme qu’un homme)
– Une force moins grande que l’homme (de départ)
– Taux d’hormones anabolisantes (testostérone) moins important que chez l’homme. La testostérone est une hormone qui joue un rôle important sur la santé, le rendement sportif, le bien-être ainsi que sur la libido. Chez la femme, la testostérone est produite mais en plus petite quantité par les glandes surrénales et les ovaires alors que chez les hommes celle-ci est produite dans les testicules et les glandes surrénales.

Avec tous ces facteurs qui rentrent en compte, cela change fortement la donne et fera qu’une femme n’atteindra pas le même résultat musculaire qu’un homme.

« Oui mais moi à la salle il y a une bodybuildeuse qui est aussi musclée qu’un homme ».

Bien.

Sachez que le bodybuilding, avant d’arriver à un certain niveau, demande des années de pratique. Et c’est probablement une hygiène de vie beaucoup plus difficile qu’un autre sport.

De plus, si la soi-disant bodybuildeuse est « anormalement » musclée (je reviendrai sur le terme anormal qui vient d’être utilisé à l’instant), et bien elle a peut-être simplement utilisé des produits dopants afin d’atteindre des objectifs de compétitions/carrière et c’est un choix à respecter.

Je vais revenir maintenant sur le terme « anormalement musclée ». Je n’aime pas la tournure que la société actuelle prend. 

Ce n’est qu’un avis personnel mais la société voit la femme comme étant quelqu’un avec une taille fine, des jambes fines et il ne faut pas qu’elle soit musclée parce que ça dégrade l’image qu’on a de la femme et ça la rend « trop masculine ». 

Ne prêtez plus attention aux critiques.

Vous vous sentez vous-même quand vous faites du crossfit ? Faites-le. Vous vous sentez vous-même quand vous pratiquez du MMA ? Faites-le. Vous vous sentez vous-même quand vous pratiquez de l’haltérophilie ? Faites-le !

C’est la société qui est moche. Pas vous.

«Skinny is not sexy. Health Is. »?

Be Well In Your Mind. Be Fit. Be MindFit.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.